vendredi 21 janvier 2011

Orange ! Ô Désespoir

La Patate Chaude, Orange Cogent le choc des titans

Que faisiez-vous dans la nuit du 12 au 13 janvier ? Si vous êtes (ou étiez) chez Orange et que vous partagez vos "photos de vacances" sur Megaupload avec vos amis, vous avez peut-être été témoin d'un phénomène atypique : une popup sur le site de Megaupload vous informant qu'Orange bride votre connexion en direction de votre site préféré. En terme médical, ceci est le symptôme d'un malaise plus profond, une sorte de pustule orange sur le nez d'Orange. Pour combattre le mal, le médecin vous prescrit même un changement de FAI avec une dose quotidienne de SFR ou si vraiment ça ne va pas, du Free. Si vous avez tout compris, ça devrait résoudre tous vos problèmes. Un nouvel espoir ? Malheureusement, ce n'est pas toujours simple de simplement changer de FAI.

Les symptômes ne sont généralement que la partie émergée de l'iceberg, et quand on ne prend pas ses médicaments, le mal vous ronge, vous pourrit la vie et ça sent pire. Dès le lendemain de la prescription, Orange contre attaque et, sans démentir les accusations dont il est victime, il renvoie la balle à Cogent, l'un des principaux acteurs du web par où transite près de 20% du trafic mondial, se plaignant de ne pas avoir de bonnes relations avec lui. Cogent répond à cet aveu qu'il se sent lui-même délaissé par Orange. Dans un autre temps, ça aurait pu donner un truc du genre : "Orange ! [O]range ! Pourquoi es-tu Orange ? Renie ta bride et abdique ton nom; ou, si tu ne le veux pas, jure de m'aimer, et je ne serai plus Cogent."

De ces aveux en naquit un troisième : le fait que Megaupload n'était en fait qu'une menace fantôme utilisée par Cogent pour attirer l'attention d'Orange. Mais face au déni et au mépris d'Orange, la belle Cogent, ne pouvant supporter autant de dédain, appela son chirurgien afin d'opérer la gangrène Orange. Mais la partie n'était pas gagnée, car le mal est fort là où le mâle opère et profondes sont ses racines. Désormais, c'est la mécanique d'Orange qui est visée ainsi que sa proximité avec le gouvernement français.

De la bouche de Cogent, on apprend que la force est puissante chez France Telecom et que c'est l'étoile Orange, OpenTransit, qui en est la source. OpenTransit ? Une superarme à la française capable de brider tout un réseau et de racketter les innocents, une rivale directe pour Cogent. Pour contrer cette menace, la belle tente maintenant de rassembler les rebelles dont fait partie le pauvre Google qui doit payer chaque mois des droits de diffusion débridés de YouTube à OpenTransit.

Comment se terminera cette comédie dramatico-romantique ? C'est ce que l'avenir nous réserve :)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis fan! :D

Anonyme a dit…

J'a-dore!! J'aime bien aussi le jeu de mot "et ça sent pire" ^^

Enregistrer un commentaire